Liberto Macarro


« A fleur de vie »

Lorsque l’œil d’un photographe se ferme, c’est tout un univers qui vacille. Photographe autodidacte né à Moûtiers en 1954, Liberto Macarro est décédé le 18 avril 2010.

Il avait été, durant les Jeux d’Albertville en 1992, l’un des rares à réaliser une commande photographique consacrée aux différents sites olympiques… Un important fonds de plus de dix mille images qui a été acquis par la Maison des Jeux, à Albertville.

Liberto Macarro a toute sa vie durant travaillé sur la relation de l’homme et de l’animal dans le monde. Ce travail a donné lieu à quelques expositions itinérantes (« Echos - Kamadhenu – Silences - à fleur de peaux » et « Les routes du lait ») ainsi qu’à un ouvrage collectif, avec les photographes C.Bongiorno, R.Depardon, B.Décamps, J.P.Favreau, M.Pam, J.L.Sieff, M.Voyeux, F.Zvardon pour « Les routes
du lait ».

Premier ouvrage personnel, A fleur de peaux (Editions 5 Continents, distribution Seuil), est publié en 2005. Accompagné de textes de Daniel Pennac, John Berger, Vãlmiki et F.G.Lorca, il donne à voir les vaches du Beaufortain, de l’Inde ou de l’Espagne - le pays de ses origines paternelles - comme on ne les a jamais vues; vaches tarines, vaches sacrées, vaches de combat, elles se confondent peu à peu avec le paysage, elles deviennent elles-mêmes paysage. Le photographe, en un clin d’œil, a cerné son sujet. Aucune photo n’est recadrée. Le format est carré, la forme est libre. Comme l’artiste au style tellement original, qui a choisi le noir et blanc pour mieux faire ressortir l’essentiel: comprendre la place des êtres vivants sur terre.

En 2007, Liberto Macarro crée ANIMA, une association à but non lucratif (loi 1901). A travers elle, il met en œuvre le projet
« Voyageurs immobiles ». Il s’agit d'une part de raconter l'histoire des hommes en Méditerranée par le témoignage des oliviers, et, de façon plus didactique, des différentes utilisations de l’huile d’olive de tous les pays Euro-Méditerranéens.

L’objectif principal donné au projet: fédérer autour du thème de l’olivier les échanges interculturels entre différents acteurs Euro-Méditerranéens. Artistes, associations, fondations et partenaires territoriaux des Pays de la culture de l’olivier étaient invités à se joindre à cette démarche en apportant leurs propres suggestions; parmi eux, la Fondation Anna Lindh et l’ACDEI (Association pour le Développement culturel européen et international).

Aujourd’hui sa fille, Clio, avec le soutien et la collaboration des membres de l’association ANIMA, s’unissent autour de la diffusion des œuvres de l’artiste photographe, pour les faire connaître au plus grand nombre. L’exposition « A fleur de peaux » propose une sélection de 53 photographies issues de la collection du même nom. Ces clichés ont été pris entre 1992 et 1998, dans le Beaufortain en Savoie, à Delhi, à Varanasi, dans le Rajasthan et le Ladakh, en Inde, et dans la province de Cadis, en Espagne.

« La nuit les étoiles immédiatement au dessus de nos têtes sont nues, tandis qu’au dessus de la plaine, au sud, un rideau de mousseline cache les étoiles ».*

Les vaches de Liberto Macarro dorment sur la pente d'en face… Elles sont maintenant éternelles et leur souffle perdurera au long des nuits, et des jours…

* Ecrits de John Berger

Françoise Theys